Saintpaulia

Loisir de la semaine : 

Réputée porte bonheur et protectrice, la petite violette du cap ne demande qu’a être multipliée.

Sainpaulia

Prélevez quelques feuilles saines sur le pourtour de la plante en gardant 3 cm de tige et placez chacune d’entre elle dans un verre d’eau.
Dès que les radicelles se sont formées, repiquez vos boutures dans un pot peu profond, rempli d’un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère, 1/3 de terreau et 1/3 de sable de rivière.
N’exposez pas votre potée à la lumière trop vive. Arrosez-la régulièrement, mais modérément afin de ne pas faire pourri la plante.
Elle saura vous remercier en diffusant ses bonnes ondes autour de vous.

Anecdote magique : C’est en arpentant les monts Usambara, à la frontière du Kenya, en 1892 que le baron Walter von saint Paulillaire, alors propriétaire d’une plantation dans l’ancienne colonie allemande d’Afrique oriental découvrit le saintpaulia.

Ayez un saintpaulia chez vous, vous serez protégé affirme une vieille croyance.
Et quand ses fleurs seront écloses, asseyez vous à proximité, contemplez-le longuement et entrez en méditation.
Votre potée fleurie dégagera alors d’intenses vibrations qui vous entraîneront peu à peu vers un état de plénitude et de bonheur.

La plante : De la famille des gesneriaceae, le saintpaulia est une plante hybride garnie de petites fleurs roses, blanches, bleues ou mauves d’étamines d’or et de feuilles duveteuses. Elle doit son surnom de violette du cap à la taille et à l’aspect de ses pétales qui rappellent ceux de la violettes de nos sous bois.
Acclimatée à la chaleur tropicale et à la pénombre des futaies, elle s’adapte parfaitement en appartement, à une température de 18 à 25 degrés et à l’abri des rayons directs du soleil.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier