Samhain nuit du 31 octobre au 1 novembre

Le samhain
nuit du 31 octobre au 1er novembre

Le samhain

samhain

Nuit du 31 octobre au 1 novembre

Le samhain, appelé habituellement Halloween, est un moment consacré à rendre hommage à nos ancêtres.
Le samhain est une des plus importantes fêtes païennes. Il s’agit du nouvel an.
On célèbre donc le passage d’une année à l’autre. Ce passage peut être délicat pour certaines personnes. Nous devons nous défaire du passé pour envisager l’avenir sous un nouvel angle. Nous devons laissez mourir ce qui est inutile.
Ce jour là, la frontière entre les deux mondes est extrêmement fine, ce qui permet une communication plus facile entre les vivants et les morts.
Cette nuit là, les énergies sont aux maximum (comme dans toutes magies).
Le samhain est le jour du commencement de la saison sombre. Quand on célèbre le samhain, on ne célèbre pas que la mort. On célèbre aussi le recommencement. Il faut mourir pour naître, et naître pour mourir.
La mort n’étant pas une fin définitive.

samhain

Stonehenge, England

Dans la mythologie irlandaise, Samhain représentait la Seconde Bataille de Mag Tuiredh et l’union des déesses Morrigan et Boann avec Dagda, qui assurait l’éternelle roue de la fertilité naturelle. Morrigan est la Déesse des combats, elle règne sur les champs de batailles où elle guide les guerriers de ses prédictions. Ainsi, elle aida les Tuatha dé Danann lors de la bataille de Moy Tura. Elle s’unit à Dagda la nuit de Samhain, dans le lit de la rivière Boyne.
L’image du Dieu mourant est particulièrement utilisée ainsi que les déesses suivantes qui représentent la Vieille Femme : Cailleach, Hecate, Hel, Inanna, Macha, Mari, Psyche, Ishtar, Lilith, The Morrigu/Morrigan, Rhiannon et Cerridwen. On sent la présence de la Vieille-Femme-La-Mort de Marion Zimmer Bradley. C’est elle qui ouvre les portes de l’Ouest, donnant sur le Pays d’été (lieu où se retrouvent les défunts). Elle symbolise la Mort, la régénération, les sciences occultes, la médecine, la Sagesse des siècles… Elle nous assiste dans la mort, nous amène dans les entrailles de la Terre Mère puis nous guide pour renaître. En effet, c’est elle qui nous aide à faire le point sur notre vie. De sa sagesse nous apprenons les leçons des expériences passées, afin d’entrer dans la vie nouvelle gratifiés de qualités spirituelles héritées de l’existence qui vient de s’achever.

year
Chez les celtes le druide ouvre la porte de l’ouest. En faisant cela, il bannit les limites entre le monde des vivants et le monde des morts. Il s’agit de rencontrer nos ancêtres, de s’ouvrir à leur mémoire, à leur sagesse et leur dire combien nous les respectons et les honorons.
La porte doit être soigneusement refermée, chacun chez soi. Si celle-ci est mal refermée, ils resteront avec nous et comme ce n’est pas leur maison, ils nous feront comprendre leur mécontentement.
Chez les wiccans, ce jour signe la fin de l’été, la mort du Dieu Solaire et le retour au monde souterrain de la Déesse qui se régénère au creux de la matrice terre pour sa gestation hivernale. Comme l’enseigne la légende de Déméter et de Perséphone, la Déesse se confine au monde souterrain pour l’hiver, symbolisant l’infertilité et la gestation de la Terre jusqu’au printemps et son renouveau. On honorera alors la Déesse sous son aspect vieille femme.

Dans la tradition du samhain :

Pour honorer les ancêtres, lors du repas, on ajoute une assiette supplémentaire.
Tous les invités sont servis généreusement de chaque plat préparé, puis les esprits sont invités à table.
A la fin du repas, on remercie les esprits de leur présence puis on met l’assiette toujours pleine ainsi qu’un verre de vin à la porte d’entrée.
On laisse l’assiette et le verre de vin toute la nuit. Le lendemain, tout sera rendu à la terre.

Voici quelques recettes pour le repas du samhain :

Soupe de potiron.

soupe

Ingrédients :

1 potiron,
2 pommes de terre,
2 poireaux,
1 oignon,
1,5 litre de bouillon de volaille,
1 louchée de crème fraîche,
Noix de muscade, cannelle, persil, parmesan, croûtons, huile, sel et poivre.

Préparation :

Couper le haut du potiron avec l’Athamé.
Évider la chair du potiron à l’aide d’une cuillère.
Ne pas abîmer le potiron car il servira de soupière.
Dans une casserole, faites rissoler, dans l’huile bien chaude, les morceaux de potiron, ainsi que les pommes de terre coupées en morceaux, les poireaux et l’oignon finement haché.
Ajouter sel, poivre, épices et bouillon de volaille. Laisser le tout mijoter une bonne ½ heure.
Mixer la préparation et y ajouter la crème pour un mélange velouté et onctueux.
Au moment de servir, verser la soupe dans le potiron soupière.

Pour accompagner ce met, préparer dans un bol des croûtons saupoudrés de parmesan et de brins de persil.

Soufflé à la Courge butternut

Ingrédients (6 personnes)

soufflet500 g de butternut,
4 œufs,
60 g de gouda en petits morceaux,
1/2 brique de lait concentré demi écrémé (soit 10 cl),
40 g de beurre,
Farine

Sel,
Poivre.

Préparation :

Préchauffer le four à 210°C (thermostat 7).

Dans une casserole, sur feu doux, mélanger la purée de butternut avec le beurre coupé en petits morceaux, la crème et le gouda.

Hors du feu, ajouter un à un les jaunes d’œufs.

Saler et poivrer.

Monter les blancs en neige puis les incorporer délicatement à la préparation précédente.

Beurrer et fariner les moules à souffler, puis verser la préparation. Bien remplir les moules.

Enfourner 20 minutes.

Servir immédiatement à la sortie du four, les soufflés retombent vite.

GRATIN DE CITROUILLE :

gratin

Ingrédients :
Des cubes de Citrouille pelés,
2 œufs,
Un peu de lait ou de la crème,
Du sel et du poivre,
De la noix de muscade,
Du gruyère râpé.

Comment procéder :
Faites cuire le potiron dans de l’eau salée. Egouttez et mettez le tout en purée. Ajoutez les œufs et un peu de lait ou de crème. Salez, poivrez, ajoutez la noix de muscade et du gruyère en mélangeant bien.
Mettez le tout dans un plat allant au four et recouvrez de gruyère pour obtenir un bon gratin doré et croustillant sur le dessus. Servez chaud.

Pour une consistance s’approchant un peu plus d’un soufflé, vous pouvez battre les blancs d’œuf en neige.

PAIN D’ ÉPICES :

Ingrédients : (pour 6 personnes)

250 gr. de farine
125 gr. de sucre
125 gr. de miel
5 cuillères à soupe d’eau
5 cuillères à soupe de lait
150 gr. de raisins secs (ou noisettes et amandes hachées)
1 pincée de cannelle
1 sachet de levure
30 gr. de beurre
Un peu de sel

Comment Procéder :

Faites chauffer ensemble l’eau et le lait et versez-y ensuite le sucre et le miel. Surtout, faites bien dissoudre. Dans une terrine en terre cuite, mettez la farine sans grumeau avec les raisins ou les noisettes hachés grossièrement. Ajoutez la pincée de sel, la cannelle et la levure. Quand le liquide sucré a refroidi, versez le tout en le mélangeant petit à petit avec les ingrédients. La pâte doit être homogène et assez molle. Beurrez assez largement un moule à cake ou garnissez-le de papier sulfurisé beurré pour pouvoir démouler facilement le gâteau. Versez-y la préparation et faites cuire à feu moyen de 180 degrés, thermostat 5/6, pendant 1 heure. Démoulez et laissez refroidir sur une grille. Ce pain d’épice peut se conserver une semaine environ.

RECETTE DE L’HYPOCRACE :

L'HYPOCRACE

Ingrédients :
5 litres de vin rouge ou blanc
400 gr. de sucre ou 500 g de miel
15 gr. de cannelle en poudre
60 gr. de gingembre en racine
3 grains de poivre
1 citron épluché coupé en quatre et épépiné
3 c. à soupe d’eau de roses ou de fleur d’oranger

Comment procéder :
Broyez bien toutes les épices et mettez-les dans une étoffe bien propre puis faites un nœud pour la fermer. Faites-les macérer ensemble dans le vin et l’eau de roses pendant au moins trois heures et jusqu’à plusieurs jours. Passez, filtrez et mettez en bouteille. Servez frais.

Biscuits de Samhain :

biscuit

Ingrédients :
1 noisette de beurre très mou, mais pas fondu,
1/3 de tasse de sucre ou de cassonade,
1 tasse de farine,
Quelques gouttes de vanille,
1 pincée de muscade.

Préparation :

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier.
Avec les mains, étalez la pâte jusqu’à ce qu’elle ait 1 cm d’épaisseur.
Coupez la pâte pour qu’elle ait la forme souhaitée.
Déposez-la sur une plaque à biscuit beurrée et faites cuire au four à 190° pendant environ 30 min, selon la grosseur et l’épaisseur des biscuits.

Dans la tradition, pour symboliser la fin de l’année, nous éteignons le feu de l’année passée. Puis à l’aide d’une braise, nous rallumons un autre feu qui sera le feu du nouvel an.

Cette nuit là, il est habituel de placer une chandelle sur le rebord de la fenêtre pour guider les âmes des défunts vers la pomme le summerland et d’enfouir les pommes dans la terre tassée qui serviront à nourrir les ales pendant leur voyage.

Laisser un commentaire