Revenir à Presentation

Arts et Sciences occultes (définitions)

Étymologiquement, le mot « occultisme » vient du latin occultus (« caché, secret »), il se rapporte à la « connaissance de ce qui est caché ». Nigidius Figulus, selon Cicéron, voyait « les choses que la nature a cachées (quae natura occultavit) ». L’occultisme se réfère à des disciplines associées à des notions surnaturelles, mystérieuses, ne pouvant être entièrement comprises par la science rationaliste et matérialiste et qualifiées de pseudo-sciences. L’occultisme s’intéresse aux connaissances occultes, parallèlement à la pratique des arts occultes. On utilise également le terme de science occulte, par opposition à la science moderne décrivant principalement l’univers visible.

Définitions

Papus (1865-1916), l’un des chefs du courant occultiste français, médecin de formation, écrivait :

Papus

Gérard Encausse, dit Papus

« L’Occultisme est l’ensemble des théories, des pratiques et des Voies de réalisation dérivées de la Science occulte (…).

1° Alors que la Science, telle qu’elle est conçue par les savants contemporains, étudie surtout les phénomènes physiques et la partie abordable, visible de la Nature et de l’Homme, la Science occulte, grâce à sa méthode préférée : l’Analogie, s’efforce, en partant des faits physiques, de s’élever jusqu’à l’étude de la partie invisible, occulte de la Nature et de l’Homme : de là sa première caractéristique de ‘Science du caché’, Scientia occultati.

2° Alors que la Science contemporaine diffuse, par des journaux, des expériences publiques, ses découvertes et ses pratiques, la Science occulte divise ses recherches en deux catégories :

A. une partie qui peut être publiée pour aider à la progression de l’humanité ;

B. une partie qui doit être réservée à une sélection d’hommes : de là le second caractère de cette ‘Science cachée’ : Scientia occulta.

3° Enfin, alors que des épreuves intellectuelles sont seules exigées des candidats aux facultés et aux grandes écoles scientifiques, les centres d’enseignement occultistes exigent, en plus, des épreuves morales diverses, et ne confient leur enseignement qu’à des hommes éprouvés et capables de ne jamais employer pour le mal les connaissances qu’ils ont acquises (…) ce qui montre la Science occulte sous le nouvel aspect de Scientia occultans [science cachant]9. »

Autre définition, de Pierre A. Riffard, qui distingue occultisme et ésotérisme :

« 1. L’occultisme, c’est d’abord la croyance en des ‘forces occultes’ et la pratique des ‘sciences occultes’. L’occultisme, en tant que croyance, affirme l’existence de ‘fluides’ manifestant un monde invisible à l’intérieur du monde visible, recherche des analogies et correspondances entre visible et invisible, mais aussi entre les divers êtres ; l’occultisme, en tant que pratique, suppose la connaissance et l’utilisation de la magie, de l’astrologie, des mancies, de la médecine occulte, de l’alchimie.

2. L’occultisme, c’est ensuite, de façon plus étroite, l’ensemble des arts et des sciences occultes. »

Faut-il donc distinguer occultisme et ésotérisme ? Certains, comme Papus ou Robert Amadou ne le font pas. D’autres, si. Aux yeux des occultistes, occultisme et ésotérisme sont synonymes. Aux yeux des ésotéristes, il y a incompatibilité. Les deux ‘disciplines’ n’ont pas la même histoire : leurs moments ne coïncident pas ; pas le même objet : l’occultisme s’arrête au psychique, l’ésotérisme remonte au spirituel ; pas la même méthode : au syncrétisme de l’occultiste s’oppose l’initiation de l’ésotériste ; pas le même but : l’occultiste vise une fin pratique, l’ésotériste poursuit une fin idéale. Il y a quand même une grande différence entre le livre phare de l’occultisme, le Grand Albert, et le texte phare de l’ésotérisme, La table d’émeraude. Il existe un saut entre la magie des occultistes, très concrète, et celle des ésotéristes, plus philosophique.

Classification

Disciplines occultes
Arts occultes Sciences occultes
Alchimie, astrologie, divination, magie… Science des correspondances, arithmologie…
Jusqu’au XVIe s., la distinction entre magie, divination, sorcellerie, démonisme, etc. n’existe pas. Il est dit d’Ostanès le Mage qu’il possède « tout l’art de l’astrologie, de l’astronomie, de la philosophie, des belles-lettres, celui du magisme, des mystères et des sacrifices et enfin celui du travail de l’or [l’alchimie] ». Le Picatrix, traité de magie arabe écrit vers 1050, commence par définir la nigromancia comme ce qui se dit « de toutes les choses qui sont cachées à l’appréhension et dont la majorité des hommes ne comprennent pas comment elles se font ni de quelles causes elles proviennent » ; cette science est divisée en trois parties :
la première [invocations, mots…], est pratique, là les « opérations se font de l’esprit sur l’esprit ».
la deuxième, qui est la fabrication des images (talismans), consiste à appliquer « un esprit dans un corps », par exemple un esprit planétaire dans un objet.
la troisième, enfin, l’alchimie, est l’application d’« un corps dans un corps ».

Voici la classification des arts et sciences occultes par Pierre A. Riffard, d’après Helena Blavatsky et Papus :

Arts occultes (volet opératif de l’occultisme) :

  • alchimie
  • astrologie
  • divination : voyance (intuitive) ou mantique (déductive)
  • magie
  • médecine occulte : radiesthésie, guérison spirituelle…
  • psychurgie (art de manier les forces psychiques) : magnétisme, hypnotisme…
  • talismanie (art de fabriquer les talismans, les amulettes)
  • chamanisme (indéfinissable, le plus abstrait de tous les arts occultes en accord avec les principes d’invocation des esprits et avec de nombreux rituels variés)

Sciences occultes (volet spéculatif de l’occultisme) :

  • doctrine des analogies et correspondances
  • « science cabalistique » (« art de connaître les bons génies »)
  • science des cycles
  • science des lettres et des noms : herméneutique, science des écritures sacrées, étymologies occultes…
  • science des nombres : arithmologie, numérologie…
  • science des symboles.
  • science des prodiges (connaissance des faits extraordinaires, ou paradoxographie)

Sur ce site nous parlerons de tout ce qui touche les Arts et les Sciences occultes.

 

( Source des définitions https://fr.wikipedia.org/wiki/Occultisme )