Olivine

olivine

Olivine

Pierre : Semi précieuse

Famille : Silicate de magnésium

Énergie : Compassion

Planète :  Mars

Origine du nom : Issu du grec « chrysolite » qui signifie pierre d’or, olivine, de sa couleur vert-olive

Provenance :  Afrique du Sud, Australie, Birmanie, Brésil, Ile de Zerbiget (mer rouge), Norvège, Zaïe, Etats-Unis

Symbole : Représente l’olivier et notamment son huile purificatrice et nourrissante (onction).

Tradition :

Datant d’environ 1500 avant J.-C, l’olivine est une pierre précieuse marquante dans l’Égypte ancienne tant sa culture passionne les historiens. Ces derniers la confondent souvent avec les célèbres bijoux d’émeraudes  de Cléopâtre en supposant qu’ils étaient en réalité ornés de pierres d’olivine.
 Aussi injustement nommée topaze à l’origine, ce n’est que bien plus tard que la topaze connue de nos jours retrouve son identité.
Pour les égyptiens, l’olivine ou « pierre du Soleil » comme ils la nommaient, a toujours appartenu au monde mystique et sa brillance fascinante est souvent associée à la lumière. Cette dernière facilite grandement les explorations menées de nuit pour que son emplacement soit repéré et marqué des mineurs qui extraient la pierre des gisements au jour venu.
Également connue dans la bijouterie grecque et possédée principalement par les sultans ottomans, cette pierre est précieusement gardée par les soldats pharaoniques, exécutant toute personne voulant se l’accaparer.

À la différence des autres cristaux formés au cœur de la croûte terrestre, le diamant et l’olivine font exception à la règle puisqu’ils sont créés profondément dans le manteau terrestre. Ce n’est que par le mouvement des plaques tectoniques et l’action volcanique que ces pierres enfouies sous plusieurs kilomètres de profondeur sont rejetées à la surface pour être possédées par l’Homme.

Principalement découverte durant l’Antiquité sur l’île de Topazos, aujourd’hui nommée Zabargad ou encore St. John’s, perdue au coeur de la mer rouge, le péridot traîne une histoire particulière qui est contée dans le recueil d’histoire naturelle de Pline l’Ancien (23-79 après J.-C.). Elle y est décrite comme supposément apparue au IVe siècle avant J.-C. La contrée de Zabargad, mystérieusement disparue des cartes des explorateurs pendant plusieurs décennies et retrouvée en 1905, était la première à rechercher en profondeur la présence de la pierre olivine durant plus de 3500 ans.

Présent dans plusieurs cultures, l’olivine représente pour les hawaïens les larmes de la déesse Pelé et est décrite dans la bible comme appartenant aux douze pierres de la cuirasse d’Aaron, attributs des portes de Jérusalem et des lignées d’Israël. La pierre trouve sa place également dans la décoration des églises à la fin des croisades comme le grand péridot qui trône sur le sanctuaire des rois mages dans la cathédrale de Cologne.

La seconde guerre mondiale a mis fin à l’extraction de l’olivine sur l’île de Zabargad pour laisser place désormais à cinq gisements dominants : La Birmanie, le Pakistan, les États-Unis avec l’Arizona et le Nouveau Mexique, la Chine et sans oublier le Vietnam.

Au delà d’une taille de 8 carats, l’olivine est détenue par des collectionneurs ou des musées. C’est ainsi que sont exposés les plus beaux assortiments de péridots aux musées américains de New York et de Chicago. L’institut Smithsonian de Washington se démarque aussi par ce précieux minéral d’une valeur de 310 carats.

 

Sentimentalement :

En portant l’olivine, finie la rancœur, la nervosité et la jalousie.
Elle dissipe les maux et la noirceur du cœur pour laisser place à la lumière verte de beauté et de pureté qu’elle libère.

 

Vertus physiques-psychiques :

L’olivine agit mentalement sur la personne pour améliorer la confiance en soi en réduisant le stress. Elle laisse place à un mental d’acier en effaçant toute culpabilité héritée du passé. L’énergie contenue dans ce beau joyau lui confère ainsi une importante place dans la spiritualité. On lui prête des pouvoirs mystiques pour oublier mélancolie et maux divers.
Il apporte également la bonne fortune et la félicité de son acquéreur.

Protéger des affres de la nuit, annuler un mauvais sort, atténuer les excès de chaleur corporelle ou dysfonctionnement de la toux, responsable de la réussite des mariages et des relations, ou encore repousser les mauvais esprits, pléthores de croyances populaires lui sont associées. Pour que la magie opère, le joyau est porté au poignet, maintenu sous la langue pour activer ses vertus chimiques ou posé sur de l’or. Il offre clairvoyance et pureté à son porteur en touchant des points extrasensoriels comme le 3° œil. Aussi, il paraît efficace dans des troubles de crainte excessive et de chute de moral pour aider la personne à les surmonter. 

 

Chakra & utilisation : 

Chakra du cœur : Atténue les rancœurs.

 

Nettoyage/charge :

Nettoyage à l’eau courante.
Charge au soleil.

 

Signes du zodiaque :

Taureau, Lion, Balance, Capricorne, Scorpion et Sagittaire.