Litha 21 Juin

Litha 21 Juin

Solstice d’été

Litha

La célébration du sabbat de Litha correspond au solstice d’été. Il se célèbre le 21 juin.
C’est aussi le jour le plus long de l’année, le soleil est le plus proche de la terre.
A compter de ce jour, les nuits commencent à rallonger.
La puissance de la nature est à son sommet. C’est le jour où la déesse est dans sa grossesse la plus ronde, comme la terre qui est en gestation des cultures.
Litha est la fête solaire et également de la renaissance, de la gestation et de la fertilité. Lors de cette fête, on rend hommage à la terre mère ainsi qu’a Dionysos.
Litha, marque la saison des amours pour les animaux, de la pollinisation et des végétaux qui commencent doucement à émerger de la terre pour grandir et se déployer.
Le matriarcat est célébré en honorant le patriarcat pour la force solaire active d’ensemencement de la vie. Cette période est donc appropriée à l’union des femmes et des hommes, à la continuité de la famille par les mariages, car toute femme sait qu’elle a besoin de l’homme pour donner la vie. C’est une date favorable pour la pratique de la magie et des rites liés à l’amour, au plaisir et à la fécondité. C’est aussi le jour idéal pour le « handfasting » (mariage wiccan) avec la personne désirée.
Cette fête trouve des résonances folkloriques avec la tradition du Feu de la Saint Jean que l’on nomme aussi : Feu de joie, Feu de vie, Feu magique.

Feu Litha

Dans l’art des druides, le feu est l’élément primordial. Il symbolise la protection, la santé et l’illumination. On dit que la force d’un feu est liée à l’art de sa construction.
Lors des rites du solstice d’été, le bûcher est incontournable. Ce sont les hommes du clan qui dressent le grand bûcher. Le feu est une célébration aux forces solaires. Quand il monte vers les cieux, il représente la victoire solaire et les flammes qui diminuent symbolisent la phase descendante, ce qui veut dire le retour vers la terre. Le choix du bois a une importance capitale. On place très souvent un mat représentant l’axis mundi (l’arbre cosmique) au sommet duquel on place également un symbole solaire, très souvent swastika (la roue solaire). Lorsque le symbole brûle, cela ne signifie pas sa destruction mais la fusion des forces. Ce sabbat est une fête de joie, de danse, d’exubérance ainsi que de boisson (hydromel, le vin en référence à Dionysos). Il fait partie de la tradition de danser autour du feu, en forme de grand cercle. Le cercle symbolise le soleil. Dans certaines traditions, il est habituel que les participants s’approchent du feu et forment quatre colonnes qui représentent les quatre points cardinaux. En tête de chaque colonne se trouve un porteur de la flamme sacrée. Avec cette flamme, ils allument chacun leur tour le bûcher. Le porteur prononce cette phrase « je viens du sud et j’apporte la victoire. Je viens de l’ouest et j’apporte le souvenir des ancêtres. Je viens du nord et j’apporte la renaissance. Je viens de l’est et j’apporte l’abondance ».
Les femmes du clan se chargent de l’eau. Après avoir fait une offrande à la terre mère ou à une déesse représentant la terre mère, les femmes se baignent dans un cours d’eau pour invoquer les forces de purification. Les femmes cueillent ensuite des fleurs et différents végétaux sacrés pour faire des couronnes qui servent à décorer leur maison ou à porter en coiffe. Les plantes dites magiques comme l’achillée, le millepertuis, l’armoise ou la sauge, servent pour leurs vertus médicinales ainsi que pour la protection.

Pendant le rituel, on crée également une couronne de feuilles de chêne sur la tête de Cemunnos (dit le dieu cornu). Il est invoqué pour les plaisirs de l’amour.

Le rituel :
Litha est dédiée à la récolte des plantes et des herbes qui servent aux pratiques magiques. On laissera les plantes et les herbes sécher entre 30 et 90 jours dans une pièce fermée.
Les rituels peuvent être aussi faits lors de ce sabbat. Leurs pouvoirs seront renforcés.

Les couleurs :
Les couleurs sont le vert, le blanc, l’orange, l’or, le rouge et le jaune.

La décoration :
Les plantes, qu’elles soient médicinales ou aromatiques, sont organisées en couronnes et bouquets. Les feuilles et plantes de mise sont : le cerisier, la rhue, le sorbier, la lavande, le basilic, le romarin, le thym, la sauge, la rose, le jasmin, le chèvrefeuille, le millepertuis et l’achillée.
On utilise également des miroirs pour faire refléter la lumière et capturer la flamme du soleil.

Activité :
On peut fabriquer un talisman de protection.
Voici une amulette simple à faire :

  • un sachet de tissus blanc ou doré
  • quelques brins de rhue, de sorbier, de basilic.

Dans un sachet de tissu blanc ou doré, glissez des brins de rhue, de sorbier, de basilic. Consacrez le sachet le soir de Litha et transportez dans votre sac toute l’année.

Charme de protection :
A l’entrée de la maison disposez des bâtons de cannelle et dans la cuisine accrochez des ustensiles comme des spatules, des cuillères.

Repas :

Lors du repas de Litha, les fruits, les fleurs et le vin sont à l’honneur.

Soupe à l’ail et à la sauge :

Ingrédients :

  • 4 feuilles de sauge
  • Huile d’olive
  • 2 bonnes pincées de thym
  • Emmental râpé ou Comté
  • 4 tranches de pain de campagne rassis (ou autre)
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • 1 jaune d’œuf
  • 20 gousses d’ail

Préparation :

Soupe ail sauge

Plongez les gousses d’ail en chemise (avec leur peau) 10 min dans un litre d’eau bouillante salée.
Hors du feu, ajoutez la sauge et le thym.
Faites infuser 10 min puis filtrez. Récupérez les gousses d’ail, enlevez la peau et réservez-les.
Grillez le pain de campagne et arrosez-le d’un filet d’huile d’olive. 
Mixez avec le bouillon chaud, ajoutez le fromage râpé et la crème fraîche. Incorporez le jaune d’œuf en fouettant sur feu doux.

Poulet rôti aux herbes :
 
Ingrédients :

  • 1/2 tasse de vin blanc sec
  • Du jus de citron (l’équivalent d’un citron)
  • 1 cuillère a café d’ail
  • 1 cuillère à café d’origan
  • 1.8 kg de poulet coupé en quartier
  • 1/2 tasse d’huile d’olive
  • 1/2 tasse de sauce tomate
  • 1 oignon émincé
  • 1 poivre vert émincé
  • 1/2 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1/2 cuillère à de café cumin
  • 1 pincée de sel
Poulet rotis

Préparation :
Dans un plat peu profond, mélangez le vin, le jus de citron, l’ail, la moitié de l’origan et le sel.
Ajoutez le poulet, tournez pour bien l’enduire et laissez mariner 1 heure. Préchauffez le four à 175°C.
Dans une casserole, mélangez les ingrédients restants et la moitié de l’origan et faites mijoter.
Laissez cuire pendant 15 min.
Mettez le poulet dans un plat qui va au four et arrosez-le de sauce.
Enfournez pendant 1 heure et demie ou jusqu’à qu’il soit cuit.

Purée carottes céleri :

Ingrédients :

  • 400g de carottes
  • 200g de céleri-rave
  • 20g de sel de céleri rave
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
Purée céleri

Préparation :
Lavez et épluchez les carottes et le céleri rave.
Coupez-les en gros morceaux et faites-les cuire à la vapeur 20 minutes.
Moulinez les carottes et le céleri.
Disposez-les dans un plat de service, ajoutez la crème fraîche et le sel de céleri.
Servez aussitôt.

Gâteau de Litha :

Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 100g de sucre
  • 150g de farine
  • 5 cuillères à soupe de miel liquide (acacia par exemple)
  • 1 sachet de levure
  • Un peu de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 1 peu de lait
  • 1 peu d’huile
  • 1 peu de beurre (pour le moule)
Gâteau Litha

Préparation :
Préchauffez le four à 220° et beurrez le moule.
Mélangez au fouet le sucre et les œufs, jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux. Ajoutez le miel, le lait et huile.
Mélangez ensuite la farine et la levure et ajoutez une pincée de sel.
Ajoutez cela au premier mélange et remuez jusqu’à l’obtention d’une crème lisse et homogène.
Versez ensuite la préparation dans le moule et faites cuire pendant 30 minutes environ.
Laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace.

Vin de sureau :

Ingrédients :

  • 1,6 kg de baies de sureau mûres
  • 5 litres d’eau bouillante
  • 1,4 kg de sucre
  • 500 gr de raisin de Corinthe
  • 14 gr de gingembre en poudre
  • 14 gr de racine de gingembre écrasée
  • 6 clous de girofle
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 citron coupé en tranches
Vin de sureau

Préparation :
Séparez les baies de leurs branches et recouvrez-les d’eau bouillante.
Laissez-les dans l’eau pendant 24 heures.
Plus tard, écrasez-les bien avec une cuillère et passez le tout pour éliminer les déchets solides.
Versez le liquide dans un récipient en faïence et ajoutez le sucre et les tranches de citron.
Faites bouillir le gingembre, les clous de girofle, la cannelle et les raisins de Corinthe dans un peu du liquide.
Filtrez le liquide obtenu et ajoutez-le au reste du mélange, puis couvrez le vin pendant quelques jours.
Laissez-le un moment puis passez-le.
Laissez-le à l’air pendant quelques semaines jusqu’à la fin de la fermentation.
Bouchez le récipient complètement et gardez-le pendant 6 mois puis mettez-le en bouteilles.

Hydromel :

Ingrédients :

  • 2.3 kg de miel
  • 4 l d’eau
  • 1 citron
  • 1 brin de romarin
  • 1 brin de citronnelle
  • 20 g de levure

Préparation :

Faites mijoter les herbes et le zeste de citron finement tranché pendant une vingtaines de minutes dans l’eau.
Égouttez en gardant le liquide, versez sur le miel et mélangez bien.
Une fois tiède, ajoutez le jus de citron et la levure.
Couvrez et laissez pendant 24h, puis mélangez et laissez dans un endroit chaud jusqu’à ce que la fermentation s’arrête.
Filtrez et mettez en bouteille, gardez-le dans un endroit frais et sombre pendant 1 an.

Laisser un commentaire