Le seigle

Loisir de la semaine :

Préparez une bouillotte naturelle pour affronter la fraîcheur. Découpez deux rectangles de 25 x 60 cm dans un tissu douillet (polaire, laine, bouillie fine, flanelle de laine) et 2 pièces de coton à peine plus petites (ôtez 1 cm sur le pourtour). Assemblez les tissus de coton deux par deux en laissant une ouverture sur un coté. Retournez, remplissez de 250 g de grains de seigle et fermez l’ouverture. Assemblez de même les 2 autres pièces. Posez à l’envers une fermeture à glissière invisible sur l’un des cotés et fermez l’autre. Retournez et glissez le coussin dans sa housse. Chauffez votre bouillotte 2 minutes au four à micro ondes ou 15 minutes à 100°C (th 3) dans un four traditionnel.

Anecdote :

« On fait aussi du pain mais d’une digestion assez difficile, avec du seigle, de l’orge et même de l’avoine ; une petite quantité de farine de seigle, mêlée à la farine de blé, lui communique une saveur agréable. » Edmond Nivoit, 1869.

Autrefois, en Ukraine, les hommes devaient cuire des galettes de seigle le 15 août pour assurer la fidélité dans leur ménage, tandis que les tziganes roumains utilisaient le son dans les charmes d’amour. Ils faisaient aussi rôtir les grains de seigle dans une poêle, les mettaient à gonfler dans l’eau et selon la forme que ceux-ci prenaient, en tiraient des augures.

La plante :

seigle

Le seigle (secale cereale)

Plante céréalière à paille, de la famille des poaceae, le seigle est une graminée rustique qui produit un grain long de couleur brune. Il est riche en fibres, en protéines et détient d’excellentes qualités nutritionnelles. Le pain noir, typique des pays de l’est, est fabriqué avec une majorité de farine de seigle à laquelle on adjoint des farines de sarrasin et de froment. Le seigle entre aussi dans la fabrication des whiskys américains et canadiens et sert de fourrage pour le bétail.

Laisser un commentaire