LE SABBAT DE YULE 21 DECEMBRE 

LE SABBAT DE YULE 21 DECEMBRE

Le nom de Yule vient de l’Anglo-saxon “Yula” qui signifie roue. Cette roue de l’année a débutée le lendemain de Samhain.
Yule est le premier jour de l’hiver. C’est le solstice d’hiver qui à lieu le 21 décembre.merry yule

C’est le moment de l’année où la nuit est la plus longue. Les graines commencent à germer, répondant à l’appel de la vie. Tout comme la graine qui ne peux trouver son énergie qu’au centre d’elle même, c’est au fond de nous même que nous devons chercher la lumière.
C’est une invitation à abandonner ce qui fait obstacle à la lumière.
Les Saturnales qui se déroulaient du 17 au 24 décembre sont une fête en l’honneur de Saturne qui était le protecteur des graines enfouies.
C’est aussi pour cela que Saturne est la planète régente du signe du capricorne.
Les romains rendaient également un culte à Mirtha à la fin des saturnales le 25 décembre. Mirtha le dieu soleil, dieu indo-européen, était selon la légende né le 25 décembre dans une grotte et apparaissait sous la forme d’un nouveau né.

C’est au IV° siècle que la mythologie chrétienne a situé la naissance du sauveur le 25 décembre, dans beaucoup de traditions venant de l’antiquité. Le dauphin “dieu fils” était considéré comme “le sauveur des hommes”.
Cet animal se retrouve d’ailleurs dans les premières catacombes ou on y retrouve placé sur une croix une ancre, le trident de Neptune et le dauphin.
A cette même période, le gui fleurit, alors que la nature prend l’apparence de la mort.
Le gui exprime la survie de l’âme, la continuité de la vie après la mort.
C’est le symbole du retour de la lumière solaire. Il est aussi associé à la conception, à l’incarnation.

wiccan et chaman

L’hiver est associé à l’élément terre. C’est une période qui marque une renaissance après une mort symbolique.
La nature est dépouillée, réduite à la nudité. Cette période nous permet d’apprendre l’humilité et la reconnaissance des cadeaux reçus chaque année.
C’est le sommeil de la terre, le temps de la gestation.
Puis vient le moment ou la vie reprend.
La graine se prépare à donner naissance à la futur plante.

La célébration :

Décoration :

Les couleurs de Yule sont le vert, le rouge, l’or et l’argent. Vous pouvez mettre du houx, du gui, du pin, du romarin, du laurier ou du cèdre.
La nappe est de couleur verte, les chandelles rouge, or et argent.
Il n’y a pas vraiment de code imposé. Vous pouvez faire la nappe rouge et les chandelles vertes .
On allume également de l’encens de cèdre ou de pin.

Rituels :

Les traditions de yule sont de chanter en famille et dans les rues, d’amasser des aliments non périssable (miel, noix, fruits secs) et de les offrir aux plus démunis, se réunir en famille pour célébrer la chaleur et l’amour du partage, puis offrir un cadeau fait de ses mains.

Le feu de Yule :

La coutume veut que Yule soit célébré avec le feu car c’est un festival solaire. La bûche appelée Yule Log est feu yuleune vieille tradition et la bûche symbolise l’éclat nouveau du Soleil. Cette bûche est brûlée avec une portion du Yule Log de l’année d’avant, symbolisant l’étroit lien du passé avec le futur, la continuation.
Cette bûche en chêne (ou en pin selon certaines traditions) est choisie tôt dans l’année et mise de coté. Lorsque l’on commence à décorer la maison pour Yule, le Yule Log est aussi paré. Des symboles peuvent être gravés dessus tel un soleil, des rubans ajoutés, de la verdure ou des herbes spéciales attachées. Le Yule Log est allumé avec le morceau de celui de l’an passé, puis s’en suivent des chants et des poèmes pendant qu’il brûle. Un morceau de la bûche est conservé toute l’année pour allumer le prochain Yule Log.
Les cendres du Yule Log seront divisées : une part pour faire des charmes et le reste pour étaler dans son jardin au printemps et assurer une bonne récolte.

Faire des couronnes :

Les couronnes de Noël sont encore une tradition qui nous vient des Anciens. Représentant la Déesse, elles étaient faites de houx. Les couronnes symbolisent aussi la roue de l’année et sont aujourd’hui faites de toutes sortes de matériel, du sapin au cellophane.
Faire une couronne pour la porte d’entrée de la maison apporte la bienveillance des Dieux sur votre habitat. Des symboles tels que des Soleils, des cristaux de neige, des runes sont attachés à la couronne et imprégnés d’intentions.

Brûler des chandelles :

La lueur des chandelles en célébration crée beaucoup d’atmosphère. Pour nous, païens, faire brûler des bougies yulechandelles symbolise le retour à la lumière et à la nouvelle vie. Elles sont brûlées toute la nuit pour accueillir le Dieu. Des chandelles aromatisées peuvent être utilisées pour attirer de bonnes énergies dans la maisonnée. On grave des runes sur les chandelles selon notre désir.
Une chandelle aux baies de laurier apporte l’abondance, une à la cannelle apporte la chance, une à la rose apporte l’amour.

Le repas :
Voici quelque recette pour fêter le sabbat de yule :

Bière de noël.

Ingrédients :
35 litres d’eau plate.
70 gr de houblon.
350 gr d’orge.
20 gr de chicorée.
30 gr de levure de bière.
400 gr de sucre.

Préparation :

Faire bouillir 1 à 10 litres d’eau, y ajouter le houblon, l’orge et la chicorée enfermés dans un sachet de mousseline.
Retirer aussitôt du feu et couvrir le récipient.
Laisser infuser pendant 30 mn.
Récupérer ensuite le sachet de mousseline pour le placer dans les 25 litres d’eau qui restent.
Porter à ébullition pendant 2 bonnes heures puis retirer le sachet et ajouter le sucre.
Retirer du feu puis mélanger les deux préparations.
Laisser tiédir et ajouter la levure délayée dans un peu de la première infusion.
Bien mélanger et laisser refroidir.
Filtrer le breuvage et le mettre en bouteilles bien bouchées. Conservez dans un endroit frais pendant 1 à 2 mois avant dégustation.

Céleri à la truffe.

Ingrédients :
1 pied de céleri blanchi.
1 truffe noire.
Quelques cerneaux de noix.
1 gousse d’ail.
1 cuillère à café de moutarde.
Huile d’olive.
Sel, poivre.
Herbes de Provence.

Préparation :

Préparer d’abord une sauce avec l’huile d’olive, la moutarde, le sel, le poivre et les herbes de Provence, l’estragon, le thym, le serpolet, la sarriette, le romarin et la menthe.
Mélanger bien et ajouter par dessus les branches de céleri coupées en morceaux ainsi que l’ail finement haché.
Mélanger à nouveau et laisser reposer 15 minutes.
Au moment de servir, émietter la noix et couper la truffe en tranches fines dans un plat.
Ajouter le céleri en sauce et mélanger encore puis servir immédiatement.

Marinade de sanglier.

Ingrédients :
1 cuissot de sanglier.
1 queue de sanglier.
150 gr de lard.
100 gr de beurre.
1 litre de vin rouge.
1 verre d’huile d’olive.
1 cuillerée à soupe de vinaigre.
1 cuillerée à soupe de farine.sanglier
1 morceau de sucre.
6 carottes.
2 oignons.
2 échalotes.
2 gousses d’ail.
1 bouquet de thym, laurier et persil.
2 clous de girofle.
Sel, poivre.

Préparation :

Commencer par faire cuire, à petit feu, dans l’huile d’olive les oignons émincés, les échalotes et les carottes coupées en rondelles.
Ajouter ensuite le vin rouge, le vinaigre, le bouquet d’aromates, l’ail, le sucre, le sel et le poivre.
Afin de donner à la préparation un goût fort et relevé, ajouter la queue du sanglier.
Laisser mijoter pendant 30 mn à petit feu, puis laisser refroidir la marinade.
Piquer le cuissot de sanglier de quelques tranches de lard, le placer dans un plat allant au four, puis verser la marinade par dessus.
Laisser mariner au frais pendant 48 heures.
Sortir le cuissot de la marinade, l’essuyer et le badigeonner de beurre, de sel et de poivre avant de le faire rôtir à four chaud 20 min par livre.
Préparer ensuite la sauce en faisant réduire la marinade à feu vif.
Y ajouter le jus de cuisson du sanglier, une cuillerée à soupe de beurre et de farine bien mélangées.
Remuer énergiquement à la spatule en bois, baisser le feu et laisser épaissir la sauce pendant quelques minutes.
Servir chaud le cuissot coupé en tranches accompagné de sa sauce.

Friture de panais.

Ingrédients :
1 kg de panais.
3 cuillerées à soupe de farine.
Huile d’olive.
Sel, poivre.friture panais

Préparation :

Laver et éplucher ces légumes anciens et les faire blanchir 5 minutes.
Les égoutter puis les couper en morceaux de quelques centimètres.
Les rouler dans la farine puis faire cuire dans l’huile d’olive 4 à 5 minutes de chaque côté.
Retirer les panais de la friture pour les poser sur du papier absorbant.
Saler, poivrer et servir chaud.

Saumon aux poireaux.

Ingrédients :
500 gr de pavé de saumon.
3 kg de gros poireaux.
Farine.saumon aux poireaux
Huile d’olive.
2 feuilles de laurier.
Du fenouil.
Poivre.
Eau.

Préparation :

Mettre les pavés de saumon dans une grande marmite avec le laurier et le fenouil.
Couvrir le tout d’eau et faire chauffer à feu doux pendant 10 minutes.
Laver et nettoyer les poireaux, les couper en rondelles, les faire cuire avec l’huile d’olive et quelques feuilles de laurier pendant 20 minutes. Remuer de temps en temps puis ajouter un verre d’eau de cuisson du poisson.
Préparer les morceaux de poisson en enlevant les arrêtes puis les enfariner. Ensuite les faire frire à l’huile d’olive, les égoutter et les émietter. Ajouter le poisson aux poireaux avec un verre d’eau et du poivre.
Mélanger et faire cuire à feu doux pendant 10 à 15 minutes.

Nougat noir.

Ingrédients :
1 kg de miel.
1 kg d’amandes entières.
Poudre d’amande.nougat noir
Du beurre.

Préparation :

Commencer par faire cuire le miel à petit feu en remuant de temps en temps avec une spatule en bois jusqu’à ébullition.
Ajouter les amandes et continuer la cuisson.
Arrêter le feu lorsque les amandes éclatent et que le miel tourne au caramel.
Garnir un moule de poudre d’amande collée au beurre et verser la préparation en une couche d’une épaisseur de 2 ou 3 cm.
Recouvrir le tout d’une nouvelle couche de poudre d’amande, puis d’une planchette en bois chargée d’un poids pour tasser le nougat.
Après refroidissement complet, démouler et découper le nougat en barres régulières.

Bûche Nordique.

Ingrédients pour la crème:
500 gr de beurre.
400 gr de sucre semoule.
4 jaunes d’oeuf.
150 gr de cacao sans sucre.
200 gr de débris de marrons glacés.
1 petit verre de rhum.
Sucre vanillé.

Pour le biscuit :
5 jaunes d’oeuf.
4 blancs d’oeuf.
125 gr de sucre semoule.
100 gr de farine.
1 cuillerée à soupe de beurre.bûche nordique
1/2 cuillerée à café de levure.
1 sachet de sucre vanillé.
1 pincée de sel.

Préparation :

Pour la crème :

Dans une grande casserole, faire cuire 350 gr de sucre mélangé à un verre d’eau plate.
Vérifier que le mélange fasse un long fil lorsque l’on remue à l’aide d’une fourchette.

Fouetter les jaunes d’œuf en ajoutant petit à petit ce sirop de sucre bouillant.

Travailler énergiquement le mélange pour obtenir un ruban tombant du fouet.

Écraser le beurre en pommade puis y ajouter le mélange sucre-œufs précédent ainsi que le sucre vanillé.
Prélever une petite tasse du mélange qui servira plus tard pour la décoration de la bûche.
Dans le reste, ajouter le cacao.

Bien mélanger.
Séparer cette préparation en deux parties égales.

Dans la première, incorporer les marrons glacés réduits en purée à la moulinette.
Dans la seconde, verser ½ verre d’eau et faites bouillir 1 minute pour obtenir un sirop.

Retirer du feu et ajouter le rhum.

Pour le biscuit :

Dans un grand saladier, mélanger les 5 jaunes d’œuf avec le sucre semoule, le sucre vanillé et une pincée de sel.

Attendre que le mélange blanchisse pour y ajouter la farine tamisée et la levure.
Battre les blancs d’œuf en neige et les incorporer à la pâte en soulevant légèrement plusieurs fois.

Sur la plaque du four bien beurrée, étendre la pâte sur une épaisseur d’un ou deux millimètres et faire cuire à feu doux thermostat 4 pendant 20 minutes environ. La pâte doit rester élastique sous les doigts.

Sur un torchon mouillé et bien essoré, renverser ensuite la plaque du four et la retirer au bout de 5 à 7 minutes afin que la vapeur pénètre le gâteau.

Ramener les bords du torchon sur le gâteau et laisser refroidir.

Badigeonner l’ensemble du gâteau au pinceau avec le sirop au rhum.

Tartiner la première moitié du gâteau avec la crème au beurre et au marron.

Soulever le torchon pour enrouler cette première partie.

Tartiner la seconde moitié avec la crème et finir de rouler.

Maintenir ensuite le gâteau roulé bien serré dans le torchon pendant 15 minutes pour qu’il garde la forme.

Déballer, poser le gâteau sur un plat et couper les deux bouts en oblique garder les chutes pour la décoration.

Enduire la bûche de crème au chocolat sans en mettre sur les extrémités.

Décorer le gâteau en disposant quelques morceaux de chutes pour simuler les nœuds en les collants avec la crème au chocolat.

Avec les dents d’une fourchette mouillée, dessiner les stries de l’écorce.

Garnir les deux extrémités du gâteau et les nœuds avec la crème blanche.

Ajouter des sujets de décoration feuilles, champignons, nains, elfes, fées.

Conserver au frais avant de servir.

Laisser un commentaire