Le polypode commun

Recette de la semaine :

Préparez votre musette, glissez y votre serpette et partez en ballade! La fougère réglisse attend le gourmand quelle que soit la saison. Arrachez quelques rhizomes, débarrassez les de leur radicelles et de leur écailles, puis ôtez. La peau brune pour goûter aussitôt ce trésor de la nature à la couleur vert tendre. Et faites en des provisions. Vous pourrez faire sécher votre cueillette pour l’utiliser au fur et à mesure de vos besoins. Tronçonnez les rhizomes lavés et épluches puis incorporez les à vos recettes ( cake, tarte, pana cotta, crème brûlée…) ou salées (poissons, crevettes …)

Anecdote:

Fougère se dit en grec polipodion, mot issu de polus (nombreux) et podion (petit pied) évoquant par là son rhizomes et ses nombreuses racines qui générant un grand nombre de frondes.

La saveur des racines du polypode commun est à l’origine de son surnom réglisse des bois. Récemment, des chercheurs ont découvert que leur pouvoir édulcorant était 500 fois plus important que celui du sucre. Légèrement laxatif, le polypode est cholagogue, diurétique et indiqué dans le traitement des voies respiratoires. Les amérindiens le machaient pour soigner leur maux de gorge.

La plante :

Le polypode commun ( Polypodium vulgare)

Fougère vivace de la famille des polypodiaceae, le polypode commun croit en zone d’ombre sur des sols pauvres ou rocailleux, dans le creux des dunes ainsi que sur les murets de pierre. De couleur vert foncé dessus, plus pale dessous, ses frondes dont la longueur varie de 5 à 60 cm, portent deux rangées de spores alignées le long des nervures. La plante se multiplie grâce a ses rhizomes rampants et forme rapidement des tapis de verdure

Laisser un commentaire