Le pois de senteur

Loisirs de la semaine :

Préparez vos potées et l’été embaumera des effluves du pois de senteur. Bien qu’il s’accommode facilement, plantez-le dans un mélange de terreau et de terre de jardin, bien exposé au soleil. Il vous donnera de belles fleurs. Vous pouvez semer les graines directement en place dans un sillon, espacées les unes des autres de 10 cm, ou bien les mettre dans des godets de tourbe. Pour activer la germination, faites-les tremper dans de l’eau tiède toute la nuit. Prévoyez des tuteurs et vérifiez régulièrement que la plante s’y attache. Arrosez abondamment après la plantation et en période de sécheresse. Et ne vous privez pas de couper les fleurs pour en faire des bouquets, cela stimulera la floraison.

Anecdote :

Avec ses fleurs graciles et aériennes ressemblant à une nuée de papillons, son parfum suave et musqué, le pois de senteur, ou gesse odorante, sublime le moindre recoin de jardin.

L’histoire du pois de senteur commence au XVII° siècle, quand un moine sicilien envoie quelques graines d’une espèce indigène en Angleterre. Mais la culture est médiocre, jusqu’à ce qu’Henry Eckford, horticulteur écossais du XIX° siècle, croise les variétés et obtienne de belles fleurs et un parfum subtil. Aujourd’hui encore, le pois de senteur entre dans les compositions des plus grands parfumeurs.

La plante :

Pois de senteur

Le pois de senteur (Lathyrus odoratus)

Plante annuelle de la famille des fabaceae, le pois de senteur est originaire du sud de l’Italie et la Silice. Il existe en variétés grimpantes, naines ou buissonnantes et dans de nombreux coloris : blanc, rose, rouge, violet ou pourpre. Ses tiges et feuilles ovales d’un beau vert bleu tendre, sont entourées de fines vrilles qui s’accrochent partout où elles trouvent un support. Attention ne laissez pas les enfants manipuler les graines. Elles sont neurotoxiques.

Laisser un commentaire