Le pêcher

Pêche

Potion de la semaine :

Pour vous rafraîchir de l’été, préparez un thé glacé aux saveur subtile de pêche. Remplissez de 75 cl d’eau bouillante un pichet en verre trempé.Ajoutez 2 bonnes cuillerées à café de thé blanc Bain Mu Dan( le plus raffiné composé uniquement de bourgeons en forme d’aiguilles) complétez avec 1 poignée de pétales séchés de calendula,aux vertus apaisantes. Bouchez le flacon, laissez tiédir, puis incorporez 1/2 cuillerée a café d’arôme naturel de pêche. Remuez et réfrigérez, sucrez au miel et appréciez la magie de ce fruit. Il facilite la libération des tensions et l’ouverture aux autres.

Anecdote :

Symbole de fécondité et de longévité, le pêcher a aussi la réputation de rendre sage et follement amoureux à la fois. C’est pourquoi les jeunes femmes des pays anglo-saxons usent et abusent de son fruit pour charmer les hommes qu’elles convoitent.

Autrefois, le lait des amandes pilées entrait dans les rituels de désenvoûtement. En chine on se servait des branches pour éloigner les démons et expulser la maladies des humains et du bétail. On en faisait aussi des baguettes de divination. Et pour protéger efficacement les enfants en bas age et les animaux domestiques, on accrochait à leur cou un noyau de pêche enfilé sur une cordelette.

L’arbre :

pécher

Le pêcher (Prunus persica). Le nom latin du pécher fait référence à la Perse, pays qu’il a traversé au cours de ses pérégrinations entre la Chine où il était cultivé il y a 5000 ans et l’Europe, où il s’est acclimaté au IV° siècle de note ère. Estimé tout au long du moyen age pour les propriétés médicinales de ses feuilles et des ses noyaux, il a dû attendre d’être introduit dans le potager du roi louis XIV pour qu’on consomme ses fruits.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier