Le pavot

Recette gourmande de la semaine :

Pavot

La variété papaver somniferum var, nigrum (dite aussi œillette ou pavot bleu) est cultivée pour ses graines comestibles. Incorporez-les à votre pâte à gâteau. Fouettez 120 g de sucre roux avec autant de beurre fondu. Ajoutez peu à peu le zeste d’un citron râpé, 2 œufs battus, 150 g de farine tamisée, 1 cuillerée à café de levure chimique, 4 cuillerées à soupe de lait, 1 pincée de sel et 50 g de pavot. Versez la pâte dans un moule à manqué graissé, de 25 cm de diamètre. Faites cuire 40 minutes à 180°C (th6). Faites fondre à feu doux 80 g de sucre avec le jus de citron dont vous avez prélevé le zeste. Nappez le gâteau refroidi de ce mélange.

Anecdote :

Herbe sacrée pour son efficacité médicale contre la douleur et plante maudite pour son utilisation en tant que drogue euphorisante, le pavot somnifère cultivé aussi à des fins ornementales, est depuis la nuit des temps emblème d’oubli, de désespoir et d’adieu.

Autrefois, au Pakistan, les femmes portaient sur elles des capsules de pavot gorgées de graines afin de favoriser leur fertilité. En Roumanie, les grains de pavot servaient à présager l’avenir. Il fallait écrire une question en bleu, sur un papier de même couleur, rouler celui-ci, le ficher dans le cœur d’un pavot rouge et glisser le tout sous son oreiller pour obtenir la réponse en rêve.

La plante :

pavot

Le pavot (Papaver somniferum var album). Plante herbacée annuelle de la famille des papaveraceae, le pavot somnifère ou pavot à opium, également appelé pavot des jardins, dresse sa tige grêle jusqu’à 1m50 du sol. Ses grandes fleurs rouges aux pétales soyeux laissent place, en fin de floraison à des capsules vertes qui incisées, produisent l’opium. Toutes les variétés de papaver somniferum contiennent des alcaloides, dont les plus connus, la morphine et la codéine, sont de puissants calmants de la douleur et de la toux.

Laisser un commentaire