Le géranium

Gourmandise de la semaine :

Parmi toutes les espèces de géranium, il en est un, l’herbe à robert, dont les graines sont particulièrement appréciées des oiseaux verdiers et bouvreuils. Surnommé le bec de grue, fourchette du diable ou herbe rouge pour la couleur de son feuillage à l’automne, le géranium robertianum est une plante vivace qui revit après avoir passé l’hiver sous la forme d’une souche desséchée. Plantez le à mi ombre. Tous les sols lui conviennent. Il produira des petites fleurs roses, puis des grosse graines juteuses. Récoltez celle ci avant que la plante ne les éjecte. Vous pouvez les laisser enfermées dans leur coque et les donner telles quelles aux oiseaux tout au long de l’hiver.

Géranium rouge

Anecdote :

Tous les géraniums fleuris sont protecteurs. Roses dans les charmes d’amour, blancs il favorisent la fécondité. Quand ils sont rouges, ils revigorent, à condition que l’on soit entouré d’au moins 60 pieds et qu’on respire leurs effluves.

Les sorcières d’antan appréciaient particulièrement les géraniums rouges. Plantés en haies devant leur maison, ils les préservaient des intrus. Dès que quelqu’un s’approchait, par un effet magique, les pétales se tournaient dans sa direction. Les géraniums étaient aussi réputés pour protéger contre les serpents, et l’on disait dans les campagnes : « Serpens va pas ou ger’ hunum crâ ».

Géranium

La plante :

Géranium (Pelargonium) est une plante vivace. Le Pelargonium tire sa racine du grec pelargos « la cigogne » probablement à cause de ses capsules en forme de bec qui contiennent des graines. Les parfums (muscade, citronnelle, rose, menthe, notes fruitées) propres à chaque espèce renforcent les propriétés magiques du géranium. Ainsi pour se protéger des mauvaises influences, les habitants du bassin méditerranéen suspendent des bouquets de géranium rosat autour de leur maison.

Laisser un commentaire