Le chêne

Le chêne était l’arbre sacré des celtes. Sa puissance le relie aux charmes de protection, de fertilité, de bonnes fortune et de prospérité. Pour fêter le solstice d’hiver, attirer la chance et les bienfaits du roi de la foret, préparez un encens de yule, mélange traditionnel inspiré d’une ancienne formule.

Il favorisera votre concentration et génèrera une ambiance propice à la méditation.

Sur un lit de sable déposé au fond de l’encensoir, placez un charbon ardent puis un mélange de 4 parts d’oliban en grains, 1 portion de baies de genévrier et autant de poudre de cèdre.

Humez les effluves boisées et appréciez ce moment de délassement.

Anecdote magique : Le chêne symbolise le passage des saisons et la transformation de la nature jusqu’à l’arrivée de l’hiver. Le gland, son fruit est un emblème de force et de pouvoir. Lorsque le chêne grandit en tandem avec un frêne et un buisson d’aubépine, on dit qu’ils attirent les fées.
Yule du vieil anglais yula la « roue tourne » est traditionnellement célébré le 21 décembre.
Sabbat mineur du solstice d’hiver, il commémore la fin des journées courtes, la clarté qui se devine à coté de l’obscurité de l ‘hiver qui continue de régner. Cette fête hivernale est le symbole de la chaleur du foyer et de la ténacité de la vie.

L’arbre : Largement répandu sur notre territoire, le chêne compte 400 espèces. les plus imposantes peuvent mesurer jusqu’à 35 mètres de haut, être pourvues d’un tronc de plus de 50 cm de diamètre et atteindre un âge canonique.
Consacré à Zeus dans l’antiquité, vénéré au moyen âge, le chêne a longtemps excité l’imagination des sorciers.

On croyait dans les campagnes que des dryades vivaient sous son écorce.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier