Le carvi

carvi

Gourmandise de la semaine :

Les amérindiens « cris des bois » de la province de saskatchewan, à l’ouest du Canada, incorporaient des graines de carvi dans la pâte de la bannique, un pain confectionné de façon primitive, sans four. Succomberez-vous à la magie des esprits de la forêt ?

Mélangez 250 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 1 cuillerée à café de sel et 1 grosse poignée de graines de carvi.
Ajoutez de l’eau (ou du lait pour accentuer le moelleux) et amalgamez le mélange jusqu’à obtenir une consistance molle mais non collante.
Après avoir aplati la pâte sur 5 cm d’épaisseur, badigeonnez de saindoux dans une poêle en fer.
Faites cuire le pain à très petit feu pendant une heure en le retournant à mi-cuisson.

Anecdote :

Le carvi est réputé avoir la magie en lui. On dit qu’il fait fuir les sorcières, révèle l’adultère des femmes et protège les hommes des ardeurs féminines débridées. Il a aussi le pouvoir de libérer l’esprit, d’améliorer la mémoire et de favoriser la réussite aux examens.

Boisson alcoolisée, le kummel est une spécialité aromatisée au carvi. Fabriquez-le comme on le faisait autrefois en Europe centrale. Faites macérez 50 g de graines de carvi dans 1 litre d’alcool neutre d’origine agricole. Au bout de 3 semaines, filtrez et ajoutez 500 g de sucre en poudre. Mettez en fioles et laissez reposer 2 à 3 mois avant de déguster.

Le carvi

La plante :

Le carvi (Carum carvi).

Plante condimentaire qui peut atteindre 1.70 m, le carvi est une ombellifère qui pousse à l’état sauvage. Souvent appelé cumin des prés ou anis des Vosges pour sa saveur piquante et citronnée, il rehausse la saveur des légumes et des viandes grasses et rend la nourriture plus digeste. Ajoutées directement aux aliments, mastiquées ou prises en infusions, les graines de carvi sont remarquables pour lutter contre les problèmes gastriques et intestinaux.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier