La renouée des oiseaux

La renouée des oiseaux

renouée des oiseaux

Potion de la semaine

Du printemps à l’automne, de minuscules fleurs verdâtres bordées de blanc ou de rose s’accrochent sur les pédicules de la renouée des oiseaux, qui se pare ensuite des petits fruits de couleur noire. Au canada, toutes les variétés de renouée sont consommées. Les jeunes feuilles se mangent en salade, sont cuites en épinards, transformées en purée ou mises à sécher pour en faire des infusions drainantes et purifiantes. Dès que la renouée (nommée aussi langue de passereaux) commence à se dessécher, ses graines sont mûres et peuvent être récoltées. Régal des oiseaux du jardin, verdiers, bouvreuils, tarins, chardonnerets et pinsons du nord, elles sont aussi appréciées des oiseaux en cage.

Anecdote :

Quand une tige de renouée, ou herbe nouée est suspendue à la poignée de la porte du logis d’un garçon nouvellement fiancé, cela indique qu’une fois marié, il se laissera dominer et acceptera sans mot dire tout ce que sa femme lui imposera.

En Italie du nord, il est coutume de tirer des augures d’une tige de renouée pour connaitre ce qu’il adviendra à l’heure de sa mort. On interroge le brin en partant de sa pointe. Quand on arrive au premier nœud, on dit « paradis » au deuxième « purgatoire », au troisième « enfer » et on recommence jusqu’à atteindre la base de la tige. Le dernier nœud donne la réponse.

Renouée

La plante :

La renouée des oiseaux (polygonum aviculare), est une plante très invasive. L’herbe aux cent nœuds est une plante herbacée à tige grêles et calleuse étalées au sol, ce qui la fait appeler traînasse. On la nomme aussi tirasse pour ses stolons entremêlés. Elle sert parfois de nourriture aux cochons, d’où son surnom de tire-gorets ou herbe de pourceau. On disait jadis qu’elle calme les douleurs rhumatismales à conditions de la nouer autour du membre malade, puis d’aller uriner sur un pied d’estragon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier