La jacinthe

Loisir de la semaine :

Jacinthe

Le manuel du parfumeur 1825 contenait toutes sortes de recettes pour confectionner « des pâtes odorantes », des poudres, des pommades, des savons de toilette, des eaux de senteurs… ». Préparez un pot pourri comme à l’époque. Rassemblez des fleurs de jacinthe, violette et menthe, quelque calices de jonquille, des clous de girofle, un peu de cannelle et de muscade. Mettez le tout dans un bocal, saupoudrez largement de sel pour pomper l’humidité et empêcher les fleurs de prendre une odeur de moisi. Bouchez, secouez et conservez à l’abri de la lumière pendant 1 mois. Puis émiettez les pétales et répartissez-les dans des coupelles, des assiettes ou des sachets de tissu.

Anecdote :

Jadis, aux Pays-Bas, donner un nom à une nouvelle variété de jacinthe était une affaire d’état. Tous les curieux étaient conviés pour l’occasion et chacun donnait son avis. Après comptage des voix, l’appellation à la majorité l’emportait.

On disait autrefois que la jacinthe permettait de nouer des amitiés avec des femmes importantes et de gagner leur protection. On affirmait aussi que le suc de son oignon avait le pouvoir d’empêcher les poils de pousser et retardait la puberté. Et pour attirer le succès et la réussite sociale, on remplissait des sachets de prospérité avec de la poudre de jacinthes séchées.

La plante :

Jacinthe fleur

La jacinthe (hyacunthus orientalis)

Plante bulbeuse vivace de la famille des asparagaceae, la jacinthe pousse à l’état sauvage dans les sous bois. Appelée aussi scille penchée, on la reconnait à ses fleurs bleues, roses, violet pale ou blanches en forme de clochettes. Clonée par les horticulteurs, elle a donné naissance à de nombreuses variétés qui s’acclimatent parfaitement au jardin. Ses fleurs peuvent se consommer crues ou cuites. Elles conviennent aux plats sucrés ou salés et peuvent servir de condiment.

Laisser un commentaire