Fabriquer de l’eau bénite

Eau bénite

Il est de plus en plus difficile de trouver de l’eau bénite dans les églises. De plus, êtes vous bien sûr que cette eau l’a réellement été.
Car je sais pas pour vous , mais personnellement j’ai déjà goutter de l’eau bénite dans une église (oui moi j’suis un fou vous savez, je peux pas m’empêcher de mettre ma langue partout, même dans la jarre à Guérande ou se trouve le sel:)), et bref, jamais je n’ai remarquer que l’eau était salée.

Pourtant en faisant les recherches, et en réfléchissant, il me semble naturel d’utiliser du sel, étant donné que ce dernier, est la base de toutes purification.

Donc nous allons apprendre comment se faitt la bénédiction de l’eau.

Donc commençons par les différents types d’eau bénite :

Types d’eau bénite

Dans la tradition chrétienne, il existe trois types d’eau bénite : elles diffèrent entre elles par leur usage, par la nature des éléments qui la composent, et par la bénédiction spéciale donnée à chacune d’elles.

  • L’eau bénite est une eau naturelle consacrée au service divin par un rite de bénédiction. On peut y ajouter du sel, également béni (le sel bénit), qui rappelle le sel jeté dans les eaux par le prophète Élisée pour les guérir de leur stérilité. Elle sert aux aspersions des fidèles et aux diverses bénédictions. Elle peut être bénie à tout moment, mais sa bénédiction plus solennelle se fait avant l’aspersion dominicale.
  • L’eau baptismale est l’eau servant à l’administration du baptême. Cette eau est traditionnellement bénie pendant la vigile pascale et elle sert pendant toute l’année. Cependant, là où l’on ne célèbre pas cette vigile, on peut bénir l’eau avant chaque baptême. Avant les réformes liturgiques post-conciliaires, on y infusait l’huile des catéchumènes et le Saint-Chrême.
  • L’eau grégorienne, est une eau lustrale qui sert à la consécration des autels et des églises. À l’eau on ajoute du sel, principe de santé et de fécondité, élément de saveur et de conservation; de la cendre, en signe de contrition et d’humilité et du vin, symbole d’abondance spirituelle, de force, de vie et de joie. Elle servait également à la réconciliation des églises profanées. Autrefois, on bénissait également de l’eau à diverses occasions, en l’honneur de certains saints. Ces eaux étaient censées apporter certaines protections. Par exemple, on en bénissait en même temps que du pain, du vin, et des fruits pour la fête de saint Blaise, pour protéger contre les maux de gorge ; en l’honneur de saint Hubert, on bénissait de l’eau, du sel et du pain pour se prémunir contre la rage canine.

Un petit détail qui a son importance :

Contrairement à une idée répandue, l’eau de Lourdes ne doit pas être confondue avec de l’eau bénite.
C’est une eau commune, légèrement calcaire, comparable à celle de toutes les sources voisines.

Sa popularité est due aux « miracles de Lourdes » dont elle est le moyen le plus fréquemment constaté.
Elle ne fait l’objet d’aucun rite de bénédiction.

Bon maintenant nous allons apprendre a créer nous même de l’eau bénite.
Il faut respecter le rituel de l’église catholique (car c’est le plus facile, et de toute façon cela marche pour toutes les religions).

L’Eau Bénite protège contre les attaques psychiques, les démons, les mauvais esprits et contre ceux qui vous veulent du mal. En bref elle est moulti usage en tant que protection.

Bassin eau bénite

De quoi est composée l’eau bénite ?

Comme vous l’avez lu dans le paragraphe des différentes eaux bénites, nous allons donc faire la première, et surtout y mettre du sel pour qu’elle soit complète et puissante.
La version sans sel pourra servir a d’autres applications dont je vous parlerais dans un autre article.

Donc que nous faut t’il ?
De l’eau et du sel (quelle surprise).

L’eau, principe fécondant de toutes choses, source de vie, génératrice de mouvement, rafraîchit et remet les forces épuisées. Elle lave et purifie, elle entretient la santé, nourrit et répare les pertes de notre organisme.

Le sel préserve de la corruption. Mélange d’eau et de sel, l’eau bénite sert, par la vertu que lui donne la bénédiction, à débarrasser l’âme de ses souillures, elle contribue à empêcher les ferments du vice d’y opérer leur œuvre néfaste. Mais surtout elle nous aide a nous protéger du mal et du négatif.

Il vous faut :

  • votre sel consacré (de préférence du gros sel),
  • de l’eau (en vrai c’est de l’eau de rivière, mais bon de l’eau du robinet fera parfaitement l’affaire),
  • un crucifix, un chapelet ou une petite croix,
  • connaître la prière du « Notre Père« .

Rituel de l’eau bénite:

Vous veillerez à faire ce rituel la journée en période de lune croissante ou de pleine lune si possible un dimanche (jour du Seigneur) entre 14h55 et 15h (Heure de la mort du Christ où les forces Divines sont les plus puissantes).

Vous devez tout d’abord créer un sel béni avant de pouvoir créer de l’eau bénite, il faut donc consacrer votre sel.

Pour cela je vous conseille d’utiliser la méthode de l’abée Julio qui a fait ses preuves.
Je vous le recopie ici, mais vous pourrez aller voir l’article complet que nous avons fait sur le site sur  » L’usage du sel et prière de bénédiction de l’Abbé Julio « 

protection sel

Pour consacrer le sel :

Prenez un peu de sel, puis faites un signe de croix en disant la prière de l’Abbé Julio :
« Notre aide est dans le nom du Seigneur, qui a créé le ciel et la terre. Seigneur, exaucez ma prière, et que mon cri monte jusqu’à vous.
Je t’exorcise, créature du sel, par le Dieu Vivant, par le Dieu Véritable, par le Dieu Saint, par le Dieu qui a voulu que tu fusses jeté dans l’eau par le prophète Elisée, pour guérir la stérilité de l’eau : afin que tu deviennes sel exorcisé pour le salut des croyants, et que tu procures dans tous ceux qui te prendront, la santé de l’âme et du corps ; et que de tout lieu où tu seras répandu s’enfuie et disparaisse toute illusion et méchanceté, ou malice de ruse diabolique, ainsi que tout Esprit immonde, conjuré au nom de celui qui doit venir juger les vivants et les morts, et faire passer le monde par le feu.

Ainsi soit-il ! »

Prenez votre sel et saupoudrez-le dans l’eau en répétant les mots suivants :

« Je t’exorcise, toi, Ô Créature de l’Eau, par Lui Qui t’a créée et t’as rassemblée en un seul endroit, afin que la terre sèche apparaisse, que tu découvres toutes les tromperies de l’ennemi et que tu chasses de toi toutes les impuretés et souillures des Esprits du Monde des Fantasmes, de sorte qu’ils ne peuvent me nuire, par la vertu de Dieu Tout-Puissant Qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen. « 

Prenez votre crucifix ou votre petite croix de la main droite et avec celle-ci dites au-dessus de l’eau :
« Au nom de la très Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint-Esprit,
j’invoque la puissance divine du royaume des cieux,
j’en fais appel au grand Saint « Jean-Baptiste » qui bénit le Christ dans la rivière du Jourdain.
Par cet acte il purifia tout le corps et l’âme de Jésus et lui insuffla l’Esprit Saint.
Je te supplie Ô Saint Jean-Baptiste de bien vouloir s’il-te-plaît bénir cette eau qui sera sanctifiée en ton honneur pour accomplir la volonté Divine de proclamer la paix et l’amour sur terre.
Par la Sainte Vierge Marie, aimante et remplie de compassion envers nous tous, je bénis cette eau divine pour le secours aux malades.
Au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ qui a souffert sur l’arbre de la croix pour nous sauver et nous délivrer du mal, que cette eau soit bénite et puisse chasser toutes influences négatives.
Au nom de Dieu le Père tout puissant créateur du ciel et de la terre, toi qui a ensemencé la vie dans l’univers, que cette eau soit bénite par la puissance de ta lumière et de l’attention que tu portes sur nous à chaque instant, puisses-tu faire de cette eau une eau universelle de bonté.
Que ta volonté soit faite maintenant et pour l’éternité,
Amen.
«  in nomine patri et filii et spiritus sancti amen « 

Récitez ensuite trois fois le Notre père :
« Notre Père qui est aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent le règne la puissance et la gloire pour les siècles des siècles.
Amen »

Faites le signe de croix.
Pendant que vous ajoutez la fin du sel dans l’eau, dites : 

Puissent ce sel et l’eau se mélanger entre eux, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

La dose de sel ne doit pas être plus que l’équivalent de quelques cuillères à café, pour environ un litre d’eau.
Lorsque vous aurez bien mélangé le sel avec l’eau et qu’il sera  entièrement dissout, le rituel sera clos vous pourrez utiliser votre eau bénite.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier