Chrysanthème

Succombez aux pouvoirs du chrysanthème, encensé en extrême orient pour ses vertus médicinales. Son utilité est reconnue dans la prévention de maladies cardio-vasculaires.
Deux variétés, le chrysanthème d’automne (chrysanthemum x grandiflorum) et le chrystantheme d’inde (chrystanthemum indicum) entrent dans la préparation d’une infusion aux propriétés antivirales et antibactériennes.

Chrysanthème
Chrysanthème

Mettez une ou deux fleur séchées dans une théière en verre (l’effet est plus joli). Recouvrez d’eau bouillante et laissez infuser.

Comme par magie, en l’espace de 5 minutes, les fleurs déroulent leurs pétales et libèrent des arômes floraux. Ne les jetez pas elles peuvent être réutilisées deux à trois fois.
Les feuilles de chrysanthemum coronarium sont cuisinées comme des épinards et font partie des incontournables de la cuisine asiatique.

Anecdote : D’après de vieilles croyances, les fleurs de chrysanthème à pétales chevelus sont très protectrices. Elles permettent dit-on, de combattre les ondes électromagnétiques.
Si vous avez un jardin, prévoyez de repiquer plusieurs plants au printemps. Pincez les tiges le 18 juin, au coucher du soleil. Vous provoquerez la formation de nouvelles pousses et multiplierez les boutons floraux.

Au japon, il fut intronisé fleur nationale des le VII° siècle.

Aux Etats-Unis, il symbolise la joie et l’optimiste.

Au Mexique, il est offert en guise de déclaration.


La plante : Originaire d’extrême orient, le chrysanthème est connu également sous le nom de renonculier et fleur de sainte Catherine. Il appartient à la famille des asteraceae.

En chine, il est considéré comme une plante des plus distinguées. Il incarne le calme, la noblesse d’esprit et la longévité.

Laisser un commentaire