Céleri

Gourmandise de la semaine : 


Déguster une purée insolite à base de céleri rave. Choisissez un tubercule de belle taille, deux pommes golden ou gala, une douzaine de cerneaux de noix, du persil plat et un citron.

Céleris
Céleri

Epluchez le céleri, coupez-le en dés pour ne pas qu’il noircisse. Plongez-le dans l’eau citronnée et égouttez-le.

Faites cuire à la vapeur 30 minutes.

Pendant ce temps, pelez les pommes, détaillez-les en cubes et faites-les doucement sauter à la poêle avec une noisette de beurre.

Hachez les cerneaux, réduisez le céleri en purée.

Ajoutez 50 g de beurre, les noix, les pommes et une pincée de muscade. Salez, poivrez et mélangez délicatement.

Parsemez de persil haché.

Anecdote : Les recettes anciennes assurent que de mâcher les graines de céleri facilite la concentration et qu’on s’endort facilement quand on en glisse quelques-une sous son oreiller. Ces graines sont aussi censées accroître le pouvoir psychique quand on les brûle avec des rhizomes d’iris.
On consomme le céleri en branche et le céleri rave aussi bien comme condiment qu’en tant que légume. Peu calorique, il facilite la digestion, est dépuratif et très tonique, ce qui dote de pouvoirs aphrodisiaques. D’après Scott Cunningham, auteur d’ouvrages sur la wicca, l’effet stimulant est particulièrement ressenti lorsqu’on consomme à la fois la tige et les graines.

La plante : Surnommé ache ou persil des marais, le céleri est une plante herbacée sauvage des zones humides du pourtour méditerranéen. Les grecs lui attribuaient le pouvoir de stimuler la virilité masculine et le désir charnel. C’est peut-être pour cela que les soirs de sabbat, les sorcières en avalaient quelques graines avant de partir sur leur balai à la rencontre du diable. Sa culture potagère imposée par Charlemagne, se développa en France à partir du IX siecle.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier